06Juin 2014

De bons résultats pour 2013-2014

Ces derniers jours, les directions des 22 organismes membres du Réseau québécois du crédit communautaire (RQCC) se sont rassemblées pour la 8e édition du Rendez-vous du crédit communautaire sous le thème Réfléchir pour mieux planifier qui a eu lieu à l’Hôtel Plaza Québec, sur le boulevard Laurier à Québec. Pendant ce rendez-vous, lors de l’assemblée générale annuelle, les résultats de 2013-2014 du RQCC ont été présentés. De beaux chiffres en sont ressortis démontrant la pertinence des organismes de crédit communautaire dans la chaine entrepreneuriale du Québec.

Tel que Madame Roselyne Mavungu, présidente sortante du CA., le déclare « Là où les autres voient un risque nous voyons un potentiel humain. Aujourd’hui, fort d’une capitalisation privée de 5,2 millions, nous voyons nos entrepreneurs devenir agents de changement pour leur vie, leur famille, au bénéfice des  communautés dans lesquelles ils évoluent.»

Les résultats 2013-2014

Cette année, 180 prêts ont été accordés pour une somme globale de 1,2 millions $.  Ces prêts ont permis de créer et maintenir 500 entreprises et 800 emplois. Le succès du crédit communautaire réside dans l’accompagnement de proximité. Ainsi en 2013-2014, 2300 personnes ont été accompagnées à travers la province par les membres du RQCC pour un total de 29 000 heures d’accompagnement.

Une rétrospective des 14 dernières années 

Fondé en 2000, le Réseau québécois du crédit communautaire (RQCC) est un outil unique de développement économique et de lutte à la pauvreté, regroupant 22 organismes qui opèrent dans 12 régions administratives du Québec. Depuis sa création le RQCC, qui possède une capitalisation de 5.2 millions $,  a accompagné 21 550 personnes pendant 473 000 heures. Grâce aux accompagnements de proximité et aux formations, 3800 entreprises ont été créées ou maintenues ainsi que 7500 emplois ont été créés et maintenus2100 prêts d’honneur totalisant près de 12,6 millions $ ont été utilisés. Le taux de remboursement de ceux-ci est de 92% et le taux de survie des entreprises est de 80% après 5 ans d’opération.